Les nanotechnologies peuvent-elles contribuer à traiter des maladies sévères ?

par Patrick Couvreur

Les nanotechnologies peuvent-elles contribuer à traiter des maladies sévères ? - Patrick Couvreur

Description Les nanotechnologies peuvent-elles contribuer à traiter des maladies sévères ?

Leçon inaugurale prononcée le 21 janvier 2010 Chaire d’Innovation Technologique Liliane Bettencourt (2009-2010) La conception de nanotechnologies capables de transporter les médicaments dans l’organisme et de les libérer de manière spécifique au niveau du site d’action permet d’augmenter l’activité thérapeutique et de réduire la toxicité de nombreux médicaments. Ces « nanovecteurs » sont capables de protéger la molécule active de la dégradation par les enzymes de l’organisme, de l’adresser sélectivement vers le tissu ou la cellule cible, et d’en contrôler la libération. Plus spécifiques que les formulations pharmaceutiques traditionnelles, les « nanomédicaments » permettent de concevoir de nouvelles stratégies thérapeutiques dans la lutte contre des maladies sévères : cancers, infections intracellulaires, maladies métaboliques ou neurodégénératives, etc. La chaire d’Innovation technologique du Collège de France a été créée avec le soutien de la Fondation Bettencourt-Schueller.

Plus de titres de : Patrick Couvreur

keyboard_arrow_up